Langues

Syndrome de Rett 

Le syndrome de Rett (RTT) est une maladie génétique neurologique atteignant les filles et apparaissant après une période  de 6 à 18 mois de développement normal. Ce syndrome est provoqué par une anomalie du gène MEPC2, situé sur le chromosome X, qui code pour la protéine du même nom et régule d'autres gènes qui contribuent à la formation du système nerveux. La maladie doit son nom au neuropédiatre autrichien Adreas Rett (1924-1997), qui en fit la première description en 1966. Le syndrome de Rett est une maladie rare : sa prévalence (nombre de cas total dans une population donnée) est estimée à environ 1 cas sur 10000 à 15000 filles. En France, cela représente plus de 2000 personnes, et de 25 à 40 nouveaux malades diagnostiqués chaque année. 

Le RTT est caractérisé par un développement normal des enfants jusqu`à l'âge de 6 à 18 mois, après quoi celles-ci deviennent irritables, pleurent souvent et fuient les contacts. La préhension manuelle, acquise lors de la première année, stagne ensuite et laisse place à des gestes stéréotypés. Le langage se développe peu. Les fillettes souffrent également de retards psychomoteurs, de troubles du sommeil, de convulsions et parfois d’automutilation. De 2 à 10 ans, la majeure partie des symptômes persiste, avec également une raideur des membres (spasticité), des troubles de l’équilibre (ataxie) et des défaillances respiratoires. Le périmètre crânien diminue, ce qui manifeste un arrêt de la croissance cérébrale. Après 10-15 ans, l’évolution tardive du syndrome de Rett est dominée par des troubles musculaires (amyotrophies) et squelettiques (scoliose), imposant souvent l’usage d’un fauteuil roulant.

 

DNA

Défaillances respiratoires dans le syndrome de Rett syndrome

Parmi les signes et symptômes du RTT, les défaillances respiratoires, qui se manifestent par des hyperventilations, de la respiration forcée et des apnées, constituent un élément qui peut compromettre fortement la condition des patientes. Les défaillances respiratoires sont observées chez la majorité des patients RTT et sont présentes surtout pendant les périodes d'éveil. Elles sont associées avec des déficits chroniques d'oxygénation qui peuvent accentuer les troubles de la cognition et la fréquence de convulsions chez les patientes. Les troubles de la respiration sont aussi à la base de difficultés de la prise d'aliments à cause d'une mauvaise coordination entre la respiration et la déglutition. Les patientes RTT souffrent aussi d'aérophagie (avalement d'air) qui provoque des problèmes digestifs. Enfin, ces défaillances respiratoires sont pénibles pour les patientes et sont source d'inquiétude et d'angoisse pour leurs familles. Un composé, tel que le NLX-101, qui serait capable de normaliser la respiration de ces patientes pourrait améliorer nettement leur qualité de vie, et de ceux qui les soignent. 

 

Pour d'autres renseignements sur le syndrome de Rett voir les articles sélectionnés ici.